Le terrain agricole

Un placement, ou un investissement en terrain agricole correspond à :

  • Des terrains cultivables, dépourvues de bâtiments ( qui posent des problèmes au niveau entretien, assurance…) représentent un placement.
  • Le volume d'échange en matière de terrains agricoles restent très faible

Acheter une ferme (en ligne ou pas) ne correspond donc pas à un placement en terrains agricoles.  De nombreux acquéreurs potentiels disposent d'un droit de préemption, nombres de transactions échappent aux investisseurs particuliers.

Caractéristique d'un terrain agricole

  • Revenu du terrain agricole : faible, irrégulier, évolutif
  • La gestion du terrain agricole est faible.
  • Risques du terrain agricole : La terre est un bien réel, qui ne peut ni être volé ni être détruit.
  • Plus-value du terrain agricole : fonction de la qualité du propriétaire , de son aptitude à produire, de la situation géographique des terres et parfois de la proximité d'une agglomération.
  • Par contre l'évolution de statut des fermages par exemple ou la disparition d'avantages fiscaux sont de nature à peser sur l'évolution du prix des terres
  • Liquidités du terrain agricole : Le placement n'est absolument pas liquide, la vente est incertaine ( droit de préemption).
  • Mise minimale du terrain agricole : Depuis 4 ans les prix sont en hausse. Il existe de grande disparités d'une région à l'autre, selon le type de culture par exemple.
Aurélien Morillon est le fondateur du portail immobilier Alliance-habitat.com

 

Sujets connexes

Gérez vos locations comme un pro
(5 astuces / semaine)