4 conseils pour négocier le prix d'un investissement locatif immobilier

Vous envisagez d'investir dans un logement ? Pour vous aider dans votre projet, voici les clés pour bien négocier l'achat d'un logement.

L'importance de la performance énergétique du logement

L'affichage des notes de performances énergétiques sur les petites annonces immobilières est obligatoire. Ces notes ont un impact important sur les transactions. Il faut savoir que plus de la moitié des biens immobiliers mis en vente sont classés E, F ou G. Ils sont considérés comme des « passoires thermiques » et incitent les acquéreurs à négocier un prix plus bas.

En plus, ce classement limite le montant du prêt à taux zéro accordé au primo-accédant. Le vendeur se prive donc d'une partie des acquéreurs.

Selon les estimations des experts, il faut un budget de près de 30 000 € de travaux pour ramener un appartement de 60 m² classé E, F ou G en catégorie B, C ou D. Voici un argument massue pour négocier le prix !

Choisir entre rez-de-chaussée ou étage

Cette affirmation de Pierre Bazaille, président de l'Institut notarial immobilier, résume tout : « Plus on monte, moins il y a de chance d'avoir un vis-à-vis et plus on gagne en luminosité ». Ce qui veut dire que dans un même immeuble, on peut négocier un rez-de-chaussée ou un 1er étage en moyenne à 10 à 20% moins chers qu'un second, et même jusqu'à 40% moins cher que  un cinq ou sixième étage. Des vendeurs mal informés peuvent mettre en vente un appartement au 5ème en le mettant au prix d'un 1er étage. C'est bon pour vous !

Le montant des travaux à prévoir

Dans un immeuble classique d'une vingtaine d'appartements, les travaux sont nombreux : ravalement de façade, toiture à refaire, ascenseur en cours de rénovation… Et l'ensemble de ces gros travaux peut coûter jusqu'à plusieurs milliers d'euros par propriétaire. Vérifiez le carnet d'entretien de l'immeuble. Ce sont des éléments importants que vous pourrez mettre en avant lors de la négociation. Cette règle est également valable pour les maisons individuelles.

Les infrastructures autour du logement

Sachez que la présence ou non d'infrastructures (Réseaux de transports, écoles, crèches, commerces…) autour du logement a un impact sur les négociations.

En revanche, l'absence de parking dans un immeuble de centre-ville n'est pas suffisant pour faire baisser le prix de vente.

A propos de la clause suspensive sur le prêt immobilier

Et enfin, il faut savoir que la majorité des compromis de vente incluent une clause suspensive de prêt : si l'acquéreur n'obtient pas son crédit immobilier, la vente sera considérée comme annulée. Si l'acheteur a l'assurance d'obtenir son prêt dès la signature de la promesse de vente, ce sera une garantie supplémentaire au vendeur. Et également un plus pour bien négocier.

 

Sujets connexes

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*