Le diagnostic humidité, vous connaissez?

Parmi les pathologies les plus destructrices des bâtiments, on retrouve l'humidité. Elle est d'origine souterraine, et peut engendrer des dégâts aussi bien visibles qu'invisibles, pouvant même affecter jusqu'à la santé des occupants du bâtiment.

Il faut savoir que l'humidité n'épargne aucun matériau, et peut être causée par de nombreux facteurs. Bien entendu, il existe de nombreuses solutions permettant de lutter contre l'humidité, comme l'imperméabilisation des fondations contre l'humidité, le drainage périphérique de la maison pour évacuer les eaux souterraines, le cuvelage des caves et des sous-sols humides, etc.

Cela dit, il faut également savoir que les effets visuels des remontées de sol peuvent se confondre avec d'autres problèmes d'humidité. Raison pour laquelle il est nécessaire d'établir un diagnostic humidité avant toute intervention, afin qu'une expertise objective soit menée pour identifier la cause, et que les solutions les plus adaptées soient appliquées.

Le professionnel chargé de l'expertise devra alors inspecter la maison de la cave au grenier, et identifier le mal à la source, grâce à plusieurs techniques (évaluation du taux d'humidité, détection de sels minéraux, mesure de charge électrique, etc.). A savoir que ce diagnostic ne fait pas partie des diagnostics immobiliers obligatoires.

Problèmes d'humidité et location

En tant que propriétaire, vous êtes responsable en cas d'humidité avérée dans le logement que vous mettez en location. L'humidité est une des principales causes de conflits entre propriétaires et locataires. Les problèmes d'humidité peuvent rendre les locataires réticents ou conduire à leur déménagement du fait de différents désagréments. D'abord, l'humidité peut détériorer leur habitation.

 

Lorsqu'un logement est trop humide, il provoque des taches sur le mur. Le papier peint peut se décoller. L'intérieur comme l'extérieur de la maison peuvent se dégrader. L'intérieur peut sentir le renfermé et l'odeur peut atteindre les produits textiles dans la maison. Des moisissures et du mildiou se forment également sur les murs intérieurs ou extérieurs de la maison ainsi que sur les plafonds. L'humidité conduit à des allergies aux acariens et à la poussière et même au rhumatisme.

Tous ces risques découragent les locataires ou les acheteurs de logement. Cela a même un impact négatif sur leur bien-être physique et psychologique et les conduire à ne plus se sentir à l'aise chez eux. En tant que propriétaire, il est impératif pour vous de déceler à l'avance les principales causes de l'humidité.

Il vous revient par la suite d'y remédier avant de mettre en location votre logement. Sachez que votre locataire peut vous demander de régler les problèmes d'humidité qui apparaissent chez lui. A ce moment-là, vous devrez les résoudre conformément au décret du 30 janvier 2002. Ce décret oblige le propriétaire à fournir un logement décent à son locataire. L'humidité est contraire à ses principes.

 

Sachez que le propriétaire est tenu d'intervenir en cas de problème d'humidité, surtout s'il empêche le locataire de jouir paisiblement et sereinement de son logement. Les problèmes d'humidité pouvant causer des litiges entre vous et votre locataire, il convient ainsi de les identifier avant la location et de les régler. S'ils n'apparaissent qu'une fois le bien loué, pensez à prendre les mesures nécessaires pour ne pas perdre votre locataire. Rappelez-vous qu'un locataire mécontent peut ruiner la réputation de votre logement et la vôtre par la même occasion.

 

Problèmes d'humidité et revente de maison

Les problèmes d'humidité peuvent être visibles ou non. Si vous louez votre logement pour la première fois, il est possible que vous ne soyez pas au fait de ces derniers. C'est donc votre premier locataire qui vous en avisera. Ce sera à vous de faire le nécessaire pour y remédier.

Si vous décidez de mettre votre logement en vente, veillez au préalable à traiter tout problème d'humidité. En cas de vice apparent, c'est-à-dire que l'humidité est bien visible, le futur acquéreur peut vous demander réparation avant de signer le contrat de vente. Le vice apparent concerne les taches d'humidité ou la moisissure présente dans la maison.

Il existe également ce qu'on appelle « vice caché ». Dans ce cas de figure, le vendeur de la maison peut faire exprès de cacher l'humidité. Il la camoufle derrière une nouvelle peinture ou un nouveau papier peint. Ces méthodes ne parviennent pas à cacher l'humidité longtemps. Le vice caché peut être intentionnel ou méconnu du vendeur. Le nouveau propriétaire peut le contacter et lui demander réparation lorsqu'il est de bonne foi.

Dans le cas d'un vendeur véreux, si sa mauvaise foi est prouvée, il peut faire l'objet d'une poursuite par son acheteur. Celui-ci peut exiger un dédommagement de sa part ou même annuler son achat. Pour éviter que l'acheteur ne vous traine en justice à cause d'un problème d'humidité, traitez-le au préalable. Le diagnostic vous y aidera. Si l'humidité est visible durant la vente, il vous est conseillé de rassurer votre acheteur.

 

Le fait de faire un expert humidité ou de réaliser le diagnostic humidité rassurera votre acquéreur. Non seulement vous prouverez votre bonne foi et montrerez que vous êtes à l'écoute de l'acheteur et de ses besoins, mais vous connaîtrez aussi le véritable état de votre logement. L'expert humidité peut être sollicité avant la vente.

Il vous aidera à détecter le problème d'humidité, notamment sa cause. Il vous aidera aussi à le régler avant la vente pour éviter des litiges avec votre acquéreur. Une fois les travaux terminés, vous fournirez un logement sain et décent. Sachez aussi qu'un problème d'humidité visible pourrait diminuer la valeur de votre logement lorsque vous le mettez en vente.

La vente pourrait aussi prendre du temps car les acquéreurs ne se risqueront pas dans une maison visiblement humide. En réalisant un diagnostic humidité, vous pourrez rassurer le futur acheteur. Vous pourrez lui témoigner du bon état technique de votre logement. Vous pourrez lui remettre le rapport d'expertise découlant du diagnostic. Il contient les observations de l'expert humidité sur l'état de la maison ainsi que ses préconisations contre l'humidité.

 

Sujets connexes

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*