Diagnostic radon : facultatif mais vivement conseillé

Que ce soit lors de la vente, de la location ou même pour le propriétaire occupant, les diagnostics immobiliers jouent un rôle primordial. Ils ont pour objectifs d'informer, de protéger la santé humaine ou l'environnement. Des diagnostics obligatoires existent et les propriétaires les connaissent bien : DPE, amiante, plomb… Mais un autre diagnostic, comme par exemple celui qui concerne le radon, n'est pas (encore) obligatoire bien qu'il soit pourtant aussi dangereux que l'amiante ou le plomb. Quel est l'origine du radon et quels sont ses effets sur notre santé ?

Origine du radon

Depuis une vingtaine d'année, les chercheurs ont détecté du radon, gaz radioactif incolore et inodore, dans certains terrains sur lesquels sont bâtis des immeubles. Cette présence est due à la composition des sous-sols et particulièrement ceux qui sont granitiques et d'origine volcanique. Ce gaz naturel est produit suite à la désintégration de l'uranium, présent dans les matériaux de construction ou dans le sol, et du radium. Le radon peut se retrouver concentré dans les maisons, les caves mal ventilées ou les espaces clos.

Effets nocifs sur la santé

Ses émanations, tout aussi nocives que celles de l'amiante, sont moins connues du grand public. Elles peuvent être à l'origine de maladies et de problèmes respiratoires. Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) considère « le radon comme un vecteur potentiel du cancer du poumon ». Sa dangerosité a alerté le gouvernement qui a proposé des mesures de sécurité et de prévention pour garantir la santé des personnes.

Quelles sont les zones à risque ?

Les zones à risque sont les régions où la concentration en uranium dans la roche est élevée comme la Creuse, la Lozère, le Tarn et la Corse-du-Sud. L'exposition au radon varie d'un département à l'autre. A titre informatif, le ministère de la Santé a classé 31 départements français comme prioritaires pour la détection de radon. D'ailleurs, il est à noter que le diagnostic radon est obligatoire pour les bâtiments destinés à l'accueil du public comme les écoles, hôpitaux, foyers d'hébergements, établissements thermaux…

Les moyens de prévention

Le diagnostic radon doit être effectué par un professionnel spécialisé, certifié et habilité. Les moyens pour diminuer les concentrations de radon dans les maisons sont :

  • l'aération et la ventilation des maisons
  • rénovation des vides sanitaires et canalisations
  • colmatage des fissures au niveau du sol
  • rénovation et étanchéité des sous-sols

Bien que le diagnostic radon ne soit pas obligatoire, les propriétaires ou propriétaires-bailleurs de biens immobiliers situés dans un département classé à risque ont tout intérêt à réaliser ce diagnostic.

Patricia est rédactrice professionnelle dans le domaine de l'immobilier.

 

Sujets connexes

Une personne a repondu à “Diagnostic radon : facultatif mais vivement conseillé”

  1. Patrick

    Bonjour
    En France, il n’y a pas de départements à risque radon. Les départements sont classés soit prioritaires (31), soit non classés.
    Avant de faire un diagnostic radon, il faut d’abord mesurer sa concentration, pendant au moins deux mois de la période de chauffage, et dans une pièce par logement (au moins) située le plus bas possible (RdC ou sous-sol).
    Pour le moment, la réglementation n’impose pas de mesures ni de remédiation dans l’habitat. Mais il parait sain de vouloir protéger la santé des habitants. En général, les travaux de remédiation radon améliore les conditions thermiques du logement ainsi que la qualité de son air.
    Cordialement

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*