Les principes du prêt relais

L'objectif du prêt relais est de financer l'apport d'un achat immobilier avant que l'autre bien soit vendu. En clair, si un acheteur déjà propriétaire désire acquérir un bien avant d'avoir vendu le premier, l'établissement bancaire effectuera une avance à l'acheteur. Le montant du prêt s'élève entre 50% et 70% de la valeur estimée du bien pour une durée de 1 à 2 ans.

Les modalités du prêt relais

Le crédit relais permet de ne pas rater le bien qui vous intéresse. Celui-ci est souscrit par un propriétaire souhaitant acheter avant de vendre. Sa durée varie de 1 à 2 ans et son montant de 50% et 70% de la valeur du bien à vendre. Pour estimer le bien, la banque s'appuie sur les prix pratiqués en agence immobilière ou chez les notaires. Le point essentiel est de bien évaluer les chances de revendre votre bien et surtout dans quel délai. Pour vendre rapidement un bien il faut soit :

  • baisser le prix
  • améliorer la présentation du bien (travaux de peinture, home staging…)
  • mandater plusieurs agences immobilières
  • diffuser des annonces immobilières sur divers supports.

Les banques proposent trois modèles de prêt relais :

  1. Le prêt relais « sec » qui consiste à payer tous les mois, uniquement les intérêts. Le capital est soldé en une seule fois lors de la vente du bien. Cette offre se rapproche d'un prêt in-fine avec remboursement partiel par anticipation.
  2. Le remboursement intégral à la vente : vous allez tout rembourser (capital et intérêts) à la revente.
  3. Le prêt relais « adossé »  qui est associé avec le crédit principal. Les mensualités sont identiques pendant toute la durée du remboursement.

Taux d'intérêt

Le taux du prêt relais est souvent inférieur à celui d'un taux d'emprunt immobilier classique.

Durée et échéance

Le prêt relais comporte toujours une échéance. A la date fixée au contrat, l'emprunteur devra donc rembourser mais des prolongations sont parfois possibles. Les modalités de remboursement sont à vérifier sur le contrat.

Inconvénient

Si vous dépassez le délai prévu, vous vous exposez à une situation difficile. Avant de souscrire le crédit relais, il est préférable de bien estimer le délai de vente auprès d'une agence ou d'un professionnel immobilier.

En effet, sauf clauses particulières, le contrat n'est pas reconduit automatiquement et l'emprunteur est donc redevable du prêt.

 

Les pièges du crédit relais

Faites une veille constante sur le marché immobilier

Attention au bien invendable ! Le crédit relais est un risque si le bien ne se vend pas rapidement ou à un prix inférieur à celui attendu. Le risque de rester avec un « bien sur les bras » invendable n'est pas anodin ! Pour la valorisation du bien, méfiez-vous des agents qui vous promettent un prix de vente trop élevé !

Organisez un plan de secours avant l'échéance du prêt

Le prêt relais comporte toujours une échéance. Lisez attentivement les clauses de votre contrat bancaire pour savoir quelles sont les modalités ou les frais en cas de dépassement de délai. Généralement, le contrat n'est pas reconductible et l'emprunteur est redevable à échéance du montant du prêt.

Conseil : le crédit relais peut être évité si le vendeur négocie un délai de signature de l'acte de vente avec l'acheteur (un délai possible de quelques mois seulement).

Patricia est rédactrice professionnelle dans le domaine de l'immobilier.

 

Sujets connexes

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Gérez vos locations comme un pro
(5 astuces / semaine)