3 pratiques illégales en matière de location

Louer un appartement n'est pas un long fleuve tranquille et devient pour certains locataires un véritable cauchemar, surtout dans les grandes agglomérations où les contrats de location se font rares. Cette crise du logement favorise des dérives déloyales, des situations illégales et des escroqueries en tout genre : pot de vin, facturation de frais supplémentaires, loyers payés à l'avance…. Voici une énumération de 3 pratiques condamnables par la loi et à refuser absolument par le locataire.

La crise immobilière est bien là et certains locataires sont prêts à tout pour avoir un toit sur la tête, et cela peut se comprendre. Jusqu'où pourrait-on aller pour avoir une chance de signer un contrat de location ? La pénurie d'appartements et ces situations difficiles et précaires attirent des pratiques frauduleuses et des escroqueries de la part de personnes peu scrupuleuses, heureusement une minorité dans les métiers liés à l'immobilier. Quelles sont ces pratiques à dénoncer :
  • Bakchich et pot-de-vin
A Paris et dans les grandes agglomération, les petites annonces  » à louer  » se font rares et la concurrence est rude entre les nombreux candidats. Une récente enquête publiée dans le Parisien a mis en lumière ces pratiques frauduleuses et parfois le locataire propose de lui-même de verser un dessous de table.
  • Blocage d'un loyer sur un compte
Une anecdote d'une jeune étudiante à la recherche d'un studio. Un bailleur a demandé à la future candidate de bloquer un loyer, voire plusieurs loyers d'avance sur un compte pour assurer sa solvabilité. Les raisons sont : « au cas où », « en cas de retard », « on ne sait jamais, si… ». Ce genre de demande est bien entendu illégale.
  • Règlement des frais administratifs
On rappelle que l'envoi postal d'une quittance de loyer, doit être gratuit pour le locataire et que le bailleur ne peut en aucun cas lui demander de payer des frais d'envoi de courrier, de recommandé ou de photocopies.
Patricia est rédactrice professionnelle dans le domaine de l'immobilier.

 

Une personne a repondu à “3 pratiques illégales en matière de location”

  1. Ann Lectur

    Une agence immobilière exige une pièce d’identité « délivrée par le gouvernement français » dans les documents à porter au dossier pour les locations. C’est contraire à la loi. Ma fille s’est vu refuser une location parce que son père, qui acceptait de se porter caution, est espagnol. Comment dénoncer cela?

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*