Comment réagir face à un dégât des eaux ?

Une baignoire qui déborde, une machine à laver qui se répand, une fuite d'eau… Face à une inondation, et après la première surprise passée et le désappointement bien compréhensible, il faut bien évidemment réagir. Qui prévenir en priorité en cas de sinistre ? L'assurance, le propriétaire ou le syndic ? Peinture à refaire, sol et meuble endommagés, plafond crevassé…, un dégât des eaux peut coûter cher et la prise en charge des frais dépend de votre contrat d'assurance (d'où l'intérêt et l'obligation de souscrire à une assurance habitation).

Tout d'abord, prévenir l'assurance…
Une assurance habitation comprend dans la majorité des cas une garantie « dégât des eaux » qui couvre les frais de votre domicile, de votre mobilier ainsi que les réparations éventuelles chez vos voisins. Vous avez un délai de 5 jours ouvrés pour prévenir votre assureur. Il est préférable d'adresser un courrier recommandé en mentionnant les points suivants :
vos coordonnées
  • l'identité
  • l'adresse du logement
  • votre numéro de contrat
  • la cause du sinistre
  • la description des dommages.
Si le dégât des eaux touche les voisins, il est obligatoire de remplir à l'amiable un constat de dégât des eaux, document fourni par l'assureur : un feuillet pour votre assureur, un feuillet pour l'assureur du voisin et le troisième pour le syndic de copropriété.
Si vous êtes locataire, vous devez impérativement prévenir le propriétaire ou l'agence de location.
Mais attention…
Les dégâts des eaux dus à un défaut d'entretien, à des négligences (trop d'humidité par manque d'aération) ne sont obligatoirement couverts par l'assurance et peuvent être contestés par l'expert. La frontière est parfois mince !
Après étude du dossier, l'assurance vous calculera le montant de l'indemnité. Si celle-ci vous semble insuffisante, vous pouvez demander une expertise contradictoire, expertise très rarement demandée dans les faits car les frais de l'expert sont à votre charge.
En règle générale, les assureurs sont habitués à ce genre de petits sinistres. Les modalités sont alors simples et une seule déclaration suffit. Après passage de l'expert, la compagnie d'assurance vous demandera de lui communiquer les devis ou factures des entreprises qu'elle paiera directement ou en partie suivant les clauses du contrat.
Patricia est rédactrice professionnelle dans le domaine de l'immobilier.

 

2 réactions à “Comment réagir face à un dégât des eaux ?”

  1. simon

    je suis locataire.J’ai dû faire intervenir un plombier pour réparer une fuite dans le WC qui a occasionné des dégats à mon voisin du dessous.L’assurance ne me rembourse pas car je n’ai pas de dégats chez moi.Par contre,bien sur ,le plombier a présenté sa facture.Est ce au propriétaire ou au locataire de payer?

  2. Jacques Pronnier

    Bonjour,

    Avez vous établi un constat de dégât des eaux avec votre voisin du dessous, en 3 exemplaires (1 pour vous, 1 pour votre voisin et un pour le syndic). Si les déclarations ont été faites aux assurances, c’est à elles de payer : les dégâts occasionnés chez votre voisin du dessous seront pris en charge par son assurance dans le cadre de la convention CIDRE.

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*