Comment réduire la facture d'électricité de votre meublé

Marronier des médias : « Le prix de l'électricité est en augmentation ». Pour un ménage moyen, la facture d'énergie augmente chaque année de 30 à 50€ . Surveiller sa consommation domestique est stratégique, surtout lorsque vous faites de la location meublée et que vous payez la consommation de votre locataire. Passage en revue des postes de consommation les plus importants, et de ce vous pouvez faire pour réduire la facture.

L'électroménager

La structure de votre consommation d'électricité dépend bien sûr des énergies dont vous disposez et de vos équipements. Cependant il est bon de savoir que si on excepte les besoins en chauffage et eau chaude, l'électroménager est de loin le premier poste de dépense avec 40% de la consommation électrique.

Dans une maison ou un appartement de 150m² normalement équipé, la consommation s'élève en moyenne à 1700kWh par an, sur un total de 20 000kWh si la maison est en tout électrique (voir la consommation électrique pour les logements de dimensions différentes).

Choisissez des modèles ayant une très bonne note énergétique, prenez une extension de garantie pour assurer votre investissement.

Les 5 appareils électroménager à surveiller

L'appareil le plus gourmand est de très loin le réfrigérateur, avec 500kWh/an en moyenne. Investissez dans un réfrigérateur récent et plus économe, car ces appareils ont fortement amélioré leur efficacité énergétique depuis 20 ans.

Viennent ensuite le lave-vaisselle et la machine à laver, qui consomment chacun en moyenne un peu plus de 250kWh/an.

Le sèche-linge consomme quant à lui 192kWh/an pour un usage normal. La meilleure option est de ne se servir de cet appareil que quand il est nécessaire, par exemple par mauvais temps.

Dans le salon, le plus gros poste de dépense est le téléviseur avec 241kWh/an.

Réglez la en mode éco et bloquez les réglages avec le mode « hôtel ».

Connecter tous les appareils hifi à une multiprise dotée d'un interrupteur permet même d'économiser jusqu'à 500kWh/an, soit presque 60 euros.

4 rappels à faire à vos locataires :

Pour éviter le gaspillage, rappelez à vos locataires de toujours remplir le lave vaisselle au maximum avant de les lancer.

Si vous avez installé un sèche linge, rappelez à vos locataires que le sèche linge use prématurément les vêtements à cause des frottements. C'est un « ultime recours » quand il pleut.

Rappelez au locataire que le loyer intègre le coût de l'énergie. Si il consomme trop, le loyer évoluera !

Rappelez à votre locataire d'éteindre complètement la TV plutôt que le mettre en veille.

 

L'éclairage

C'est un poste de dépense mineur, sur lequel il est pourtant possible de réaliser des économies significatives. Dans un foyer équipé intégralement de lampes à incandescence, l'éclairage représente en moyenne 11% de la consommation totale. Mais dans un foyer équipé d'ampoules à basse consommation, cette part chute à 3%.

Remplacer vos ampoules pour des ampoules basse consommation vous permettra d'économiser environ 16€ sur une année pour chaque lampe.

Les ampoules LED sont durables et ne consomment presque rien. Remplacez vos ampoules et fluo par des LEDs. Si elles coûtent un bras, vous réduirez au passage le nombre de déplacements sur vos locatifs. Gain de temps et de carburant à la clé !

Faites attention au moment du départ des locataires :  marquez vos LEDs parce que certains sentimentaux pourraient partir avec quelques LEDs en « souvenir » !

Le chauffage et l'eau chaude

Si l'on considère que la valeur moyenne pour chauffer un logement est de 100kWh par mètre carré, on note cependant des écarts très significatifs en fonction de l'efficacité de l'isolation. Une maison disposant d'une isolation moyenne consommera environ 200 kWh/m², tandis qu'une maison récente et aux dernières normes BBC (bâtiment basse consommation) en consommera moins de 50 kWh/m². Pour une surface de 120m2, représentant donc entre 600 et 2400kWh/an, cette différence conduit à un écart de plus de 1700 euros à l'année. En plus des travaux d'isolation, pour réduire la facture de chauffage, il y a des gestes simples tels que le fait de baisser le thermostat à 16°C dans la nuit et en période d'absence, contre 19°C le reste du temps.

 

La consommation en eau chaude contribue quant à elle pour environ 11% à la consommation totale, au même niveau que l'éclairage. Mais plus que l'éclairage, elle est fonction du nombre de personnes résidant dans le foyer, la consommation étant d'environ 800kWh/an et par personne.

 

Que vous vous chauffiez ou non à l'électricité, il existe une dernière solution pour réduire votre facture, en complément des gestes qui vous permettront de réduire votre consommation. C'est le fait de choisir un fournisseur d'énergie plus adapté à son profil de consommation. Depuis l'ouverture du marché de l'énergie, plusieurs fournisseurs se sont en effet imposés face à l'opérateur historique EDF, grâce à des offres plus avantageuses pour le client.

 

 

Références :

 

Sujets connexes

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*