Faut-il installer une pompe à chaleur dans un locatif ?

Le prix de l'énergie est en augmentation régulière. Vos projets de rénovation énergétique sont motivés par la réduction des coûts.  la consommation en chauffage de votre locatif ? Selon la configuration du logement, il peut être utile de convertir le système de chauffage aux énergies vertes, en misant sur la pompe à chaleur.

La chaleur circule entre l'intérieur et l'extérieur

La pompe à chaleur (PAC) est un équipement qui puise l'énergie calorifique à l'extérieur de la maison et l'injecte dans le réseau de chauffage domestique. Il peut fonctionner en substitut d'un chauffage central classique, et se comporte comme une énergie propre, qui ne produit pas de d'odeurs contrairement par exemple à la chaudière au fioul.

La PAC consomme de l'électricité pour son fonctionnement, ce n'est donc pas une énergie renouvelable. Elle est cependant sur-unitaire, c'est à dire qu'elle produit entre 3 et 4 fois plus d'énergie qu'elle n'en consomme, en fonction des modèles et de l'écart de température.

Quelle pompe à chaleur pour quel usage ?

Les pompes à chaleur se différencient par leur coefficient de performance (COP), qui représente le nombre de kWh produits par kWh consommé. L'autre variable importante est la puissance de la pompe, qui varie généralement de 5 à 20kW. On distingue par ailleurs deux types principaux de pompes à chaleur, en fonction de vos besoins de chauffage.

 

La pompe à chaleur air-eau fonctionne en captant les calories contenues dans l'air extérieur et les injecte dans le réseau de chauffage via un cycle thermodynamique de compression-détente. Elle peut être reliée à un système de chauffage préexistant. En hiver, cette installation peut ne pas suffire à chauffer la maison, et un chauffage électrique est alors recommandé.

La pompe géothermique, quant à elle, permet une tranquillité absolue tout au long de l'année car elle puise son énergie à température constante directement dans le sol. Son fonctionnement nécessite l'installation d'un réseau de captage installé dans le sol, ce qui suppose d'avoir un jardin de taille assez importante.

 

Les PAC revêtent un intérêt particulier dans certaines conditions, notamment dans le sud de la France. Certains modèles de pompes à chaleur sont réversibles en système réfrigérant, c'est-à-dire qu'ils peuvent être utilisés pour expulser de l'air chaud dans la terre et injecter de l'air froid dans la maison à des fins de climatisation.

Par ailleurs, si vous disposez d'une piscine, la PAC peut être utilisée pour chauffer un gros volume d'eau à moindre frais.

 

Combien coûte l'installation d'une pompe à chaleur ?

Avec des prix variant de 12 000 à 15 000 euros pour une pompe à chaleur air-eau et de 20 000 à 25 000 euros pour une pompe à chaleur géothermique, l'installation d'un tel dispositif est un réel investissement. Par rapport à une chaudière classique, elle permet cependant de diviser ses dépenses de chauffage par un facteur de trois à quatre en fonction des modèles.

Par ailleurs, comme la pompe à chaleur est une source d'énergie verte, il est possible d'obtenir un crédit d'impôt de 15% sur le prix du matériel acheté.

Cela dépend cependant du type de pompe à chaleur, et il faut que le logement soit votre résidence principale.

Les services des impôts contrôlent systématiquement le COP, n'essayez pas de tricher !

Il est aussi possible d'obtenir des subventions auprès de l'Etat, du conseil régional, du conseil général, et de l'Agence Nationale d'Amélioration de l'Habitat (ANAH).

Sous quelles conditions la pompe à chaleur est-elle rentable ?

La PAC sera rentable si vous réunissez ces conditions :

  • vous louez en meublé et vous payez la consommation du locataire (à ce propos téléchargez Loyer Manager pour faciliter vote gestion locative)
  • vous avez un grand terrain
  • vous dépensez actuellement beaucoup trop
  • vous ne pouvez pas refaire l'isolation immédiatement

 

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*