Savoir négocier les honoraires du gestionnaire de compte

Confier la gestion de ses locations à un professionnel est certes pratique et sécuritaire. Cependant, il faut prévoir un certain coût, notamment celui de la rémunération du gestionnaire pour les différentes prestations. Pour minimiser les dépenses, sachez que vous pouvez négocier ces honoraires à condition de s'y prendre dès le début du contrat.

 

Établissement du mandat

Le mandat est le contrat qui vous lie au gestionnaire de compte. Il détaille la rémunération du professionnel pour toutes les catégories de prestation. En général, ses tarifs sont fixés librement. Ainsi, vous disposez d'une certaine marge de manœuvre avant la signature du mandat, en négociant les honoraires point par point.

 

La gestion courante

La gestion courante est rémunérée suivant le forfait de base. Son tarif représente en général un pourcentage du montant des encaissements, soit le loyer additionné aux charges. À cela s'ajoute la TVA à 19,6 %. Vous pouvez négocier de manière à ne pas compter les charges dans le prélèvement. Il est aussi possible de revoir le pourcentage à la baisse, particulièrement si vous avez plusieurs locations à votre compte. Vous pouvez ainsi faire passer le taux d'environ 8 % à 4 %. En revanche, la possibilité de négocier reste infime si votre bien en location n'est qu'une petite surface.

 

Les prestations supplémentaires

Suivant le type d'intervention, les prestations supplémentaires peuvent être très couteuses. Il s'agit des missions spéciales comme le règlement d'un sinistre, le suivi de travaux, le suivi d'une action en justice, etc. Avant de négocier le tarif, il importe de réellement vérifier si les prestations classées en « complémentaires » ne font effectivement pas partie de la gestion courante. Vous pouvez ensuite passer à la négociation à proprement parler, avec une possibilité de réduire drastiquement le coût, suivant le professionnel.

 

Les honoraires de mise en location

Il s'agit de la rémunération du gestionnaire de compte pour toute nouvelle location ou renouvellement de bail. Ici aussi, il importe de négocier l'honoraire dès le départ. Cela fera une grande différence de coût, particulièrement si vous changez souvent de locataires (saisonnier, étudiants, jeunes couples en attente d'installation, etc.). Vous allez également réduire ce cout si vous trouvez les locataires par vous-même.

 

 

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*