Croyez-vous aux fantômes ? Loueriez-vous un logement hanté ?

Pour le propriétaire d'un logement en location dans lequel le locataire y a trouvé la mort, il sera plutôt difficile de trouver de nouveaux candidats qui accepteront de succéder à votre ancien locataire. Les logements ont leur propre histoire, dont le bonheur et la joie ne sont pas les seuls acteurs. Qu'arrive-t-il en de pareilles situations ?

L'obligation d'information

En principe, une information qui risque d'avoir une influence sur la décision à prendre quant à une transaction immobilière d'achat ou de location, devrait être dévoilée avant le consentement du futur locataire ou du futur acquéreur. Ainsi, une mort violente, des évènements sanglants ou encore des faits tragiques ayant entraîné la mort d'une personne devraient être annoncés avant tout contrat de location avec un nouveau locataire.

Des raisons de superstition

Il n'est pas rare qu'un logement à louer dans lequel quelqu'un s'est donné la mort, ou dans lequel quelqu'un est décédé d'une mort naturelle, ou encore dans lequel une personne a été sauvagement assassinée, puisse avoir du mal à trouver facilement un nouveau locataire. En effet, les gens sont superstitieux de nature et l'idée de succéder à un locataire défunt dans ledit logement puisse sembler plutôt effrayante. Interrogées dans la rue, beaucoup de personnes appréhendent d'être « dérangés » par l'âme de l'ancien locataire.

La baisse de la valeur du bien immobilier

Le fait est que, même si beaucoup de personnes disent ne pas croire aux fantômes et aux esprits, le fait de savoir que quelqu'un a rendu l'âme dans la maison que vous désirez louer ou acheter peut gêner. Ce qui entraîne certaines conséquences, dont la baisse de la valeur du bien immobilier. Encore un autre élément qui contribue à cette baisse sera les voisins qui ne manqueront pas de faire leurs commentaires sur le sujet. Il est donc naturel qu'un logement concerné par ce genre d'évènement soit dévalué pour trouver un acheteur ou un candidat à la location.

D'autres y trouvent leur compte

Toutefois, comme l'adage le dit si bien, « le malheur des uns fait le bonheur des autres ». En effet, il existe des personnes qui trouvent une certaine opportunité d'affaires dans ce genre de mésaventure. Elles proposent un autre genre de service qui consiste à faire des recherches sur l'histoire du bien, sur ses précédents occupants, sur les éventuels incidents s'y étant déroulés,…

D'autres font même d'excellentes affaires

Même si les superstitions sont plutôt tenaces, il existe également d'autres personnes qui ne se soucient guère de ces croyances mais aussi de ce genre de « détail ». Voire, elles font même d'excellentes affaires puisque la plupart de ce type de logement se trouve encore en bon état, mais est cependant cédé à des prix très bas.

Il est par ailleurs compréhensible que se détendre et se ressourcer dans une maison, où une mort brutale et barbare s'est passée soit difficile. Il est donc tout à fait normal que trouver des locataires dans ce genre de conditions ne soit pas si commode.

 

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Gérez vos locations comme un pro
(5 astuces / semaine)