Acheter un appartement quand on est jeune : toutes les pistes

Un investissement immobilier peut concerner toutes les classes d'âge, de 20 à 77 ans ! Même en étant très jeune, il est tout à fait possible d'acheter son premier logement. Bien entendu, si votre rêve est d'acquérir une maison avec piscine ou un 3 pièces dans le centre de Paris, il sera très difficile d'accéder à ce rêve. Mais si votre souhait reste raisonnable et surtout si le lieu géographique n'est pas dans une zone trop chère, devenir propriétaire reste alors accessible et possible. Voici quelques idées de pistes à suivre…

Etablir votre budget

Il est indispensable de mettre cartes sur table et d'étudier votre financement et votre budget.

  1. Calculez votre revenu à l'année. Le montant servira de base pour demander un crédit immobilier.
  2. Calculez votre épargne disponible pour financer l'apport (Livret A, PEL, assurance-vie…)
  3. Faire jouer la solidarité familiale : les parents peuvent parfois aider les enfants à devenir propriétaire. Il faut savoir que la donation n'est pas soumise à droit de succession en dessous d'un certain montant. Chaque enfant peut recevoir tous les 15 ans jusqu'à 31 865 € de chacun de ses parents, grands-parents et arrière-grands-parents en exonération de droits. Ces dons peuvent être effectués par chèque, virement, mandat ou en espèces.

Une fois votre budget défini, il ne vous reste qu'à trouver la perle rare qui va vous faire flasher !

Eplucher les petites annonces immobilières

Attention : Acheter un appartement avec un petit budget ne signifie pas acheter un appartement sale, bruyant, mal construit, en ruine ou mal desservi par les transports !

Certains biens immobiliers sont plus accessibles au niveau prix et vendus avec une décote, comme par exemple :

  • Les biens qui nécessitent des travaux d'amélioration ou de rénovation.
  • Les biens situés au rez-de-chaussée, ou en étage sans ascenseur.
  • Les biens déjà loués, avec un locataire en place. Il suffit alors d'attendre la fin du contrat de bail pour récupérer votre bien et l'habiter. Les crédits immobiliers sont parfois plus facilement acceptés car le loyer rembourse une partie du crédit.

 

Patricia est rédactrice professionnelle dans le domaine de l’immobilier.

 

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*