Agence immobilière : comment faire le bon choix?

Choisir un bon agent immobilier peut s'avérer être un vrai casse tête. Ne vous laissez plus envahir par la multitude d'agences immobilières existantes et découvrez des astuces simples et efficaces pour trouver la meilleure affaire.

Les documents obligatoires

L'agent immobilier est un intermédiaire mandaté par le propriétaire qui souhaite vendre ou louer son bien. La profession est soumise à la loi Hoguet du 2 juillet 1970.

Cette loi règlemente les conditions d'exercice du métier:

  • La carte professionnelle est obligatoire pour exercer le métier d'agent immobilier. Cette carte est délivrée par la Préfecture et précise les spécifications du titulaire. Le professionnel doit justifier d'une expérience sur le terrain ou d'un diplôme. Elle est valable 10 ans.
  • Attestation de garantie financière
  • Assurance civile professionnelle

Avant de s'engager et de signer tout document, il est conseillé de vérifier que l'agent ait en sa possession les documents légaux et obligatoires.

Les différents mandats

Dans le cadre d'une vente, les missions sont finalisées via des mandats qui ont chacun leur avantage et inconvénient:

  • Mandat exclusif, le plus contraignant mais également le plus efficace
  • Mandat semi-exclusif, qui laisse une semi-liberté
  • Mandat simple qui laisse plus de liberté mais l'agence n'ayant pas l'exclusivité, elle s'engage moins dans la vente de votre bien.

Pour une location, il existe les mandats de gestion locative. Il est préférable de s'orienter vers une agence spécialisée en gestion des biens. Sa connaissance du marché locatif, de la règlementation (contrat de location, état des lieux, diagnostics immobiliers…) ainsi que son expérience pour traiter les relations avec le locataire peuvent se révéler d'une grande utilité, surtout lors de conflits.

Les commissions et frais d'agence

Le montant des commissions est libre. Mais généralement la commission oscille entre 5 % et 8 % de la valeur du bien ou de la gestion locative, en fonction des missions mandatées.

Pour faire le bon choix, il est judicieux de comparer la qualité des prestations, en recourant à un site tel que Meilleurs Agents et de faire marcher le bouche à oreille…

Patricia est rédactrice professionnelle dans le domaine de l'immobilier.

 

18 réactions à “Agence immobilière : comment faire le bon choix?”

  1. laisne christine

    petites précisions sur l’article :

    la garantie financière n’est plus obligatoire dès lors que vous n’avez pas de compte séquestre – si vous ne détenez pas de fonds la garantie financière ne sert à rien puisqu’elle ne sera jamais activée –
    je trouve dommage de mentionner qu’un agent immobilier qui a un mandat simple travaillera moins sur votre bien – merci de ne pas faire de généralités –
    christine laisne AGENT IMMOBILIER INDEPENDANT –

  2. Laroye

    Sur Toulouse, Alexandre Laroye offre un service de qualité aux vendeurs ainsi qu’aux acquéreurs.
    On trouve facilement ses coordonnées en tapant son nom dans google.

  3. collange

    Bonjour, pouvez vous me dire comment cet article répond à la question posée ? La phrase de fin d’article n’est pas une conclusion des lignes précédentes et n’oriente en rien le lecteur…bizarre….

    • Patricia Recrosio

      Bonjour,
      Merci de votre intervention sur le site, mais mon article me parait clair. Voici quelques explications qui sont tout à fait personnelles bien entendu, car chaque personne a sa propre interprétation du sujet.

      Ma phrase à la fin de l’article termine par la conclusion suivante : « Pour faire le bon choix, il est judicieux de comparer la qualité des prestations et de faire marcher le bouche à oreille… »

      Ce qui répond à la question de mon article (comment faire le bon choix?). A mon sens le bon choix se fait en comparant la qualité des prestations et non seulement les tarifs, et en se renseignant sur la notoriété et le sérieux de l’agent ou de l’agence immobilière.

      Ensuite la structure de l’article est construit de façon logique:
      1- les documents obligatoires d’un agent immobilier pour exercer la profession (assurance, carte…)
      2- les différents mandats
      3- choisir un agent spécialisé en vente ou en location selon les cas.

      J’attends avec impatience vos autres suggestions, car il est toujours bon de partager ses opinions.
      Merci
      Bien cordialement
      Patricia

  4. Gabary

    Le « sérieux » de l’agent immobilier devrait être garanti par la carte professionnelle qu’il tient de la préfecture pour exercer son activité (règlementée).
    La bonne question à se poser lors du choix, c’est peut-être davantage le sérieux – et même la simple réalité – du contrôle dont cette profession est l’objet de la part :
    – de l’administration
    et, le cas échéant :
    – du réseau d’appartenance (Guy Hoquet, Orpi, Laforêt, Century 21, etc.);
    – de la chambre professionnelle d’affiliation (FNAIM, etc.)

  5. olivier

    Bonjour Patricia,
    Visiblement, selon votre réponse; il y a beaucoup de préjugés sur les mandataires immobiliers. Certes, il y a beaucoup de filous qui profitent du désarrois des gens pour faire des profits, mon approche est différente.
    Je suis négociateur immobilier indépendant, je suis rattaché à un groupe avec toutes les licences obligatoires, et en règle ! (ce qui n’est pas toujours le cas…).
    J’aime aider les personnes à vendre leur bien, si je peux en tirer un profit (commission), avec leur accord, c’est super ! Mais en aucun cas je profite des situations. Je les déconseille même de signer un mandat exclusif (pratique courante des agences immobilières).
    En tant que négociateur indépendant, je ne gère que quelques biens (10 tout au plus, par choix) mais reste actif sur ceux-la. Les annonces des biens sont remontées quotidiennement en tête de liste sur les différents sites de diffusion, relance auprès des propriétaires pour leur tenir informé du marché et baisse de prix si nécessaire si pas de répondant… Mon but est d’aider les personnes à vendre pour qu’elles réalisent leur projet suite à cette vente. Plusieurs propriétaires m’ont appelé pour me dire qu’ils avaient leur bien en direct, j’en étais très content pour eux, leurs projets pourront se réaliser, tant pis pour ma com, c’est la loi du genre, mais ils sont heureux. Voici mon approche en tant que négociateur immobilier.

    • Patricia Recrosio

      Bonjour Olivier et merci de votre intervention en tant que professionnel.
      Loin de moi l’idée de jeter un discrédit sur le métier d’agent immobilier ou alors je me suis mal exprimée. Au contraire, je mets en avant la qualité des prestations et les documents obligatoires pour exercer la profession pour justement faire la distinction entre les bons et les filous comme vous le dites. Mais je sais qu’en ce moment, le secteur est sensible et que la concurrence est rude avec la loi Alur qui remet en question beaucoup de choses.

      Toujours contente d’avoir l’avis d’un pro
      Bien cordialement
      Patricia

  6. collange

    votre article fait état des obligations pour exercer le métier mais en aucun cas ne donne des indications pour choisir un bon agent immobilier…le bon agent immobilier est celui qui connait le marché et qui donnera une juste estimation du prix de vente….

  7. ciolin

    votre article fait état des obligations pour exercer le métier mais en aucun cas ne donne des indications pour choisir un bon agent immobilier…le bon agent immobilier est celui qui connait le marché et qui donnera une juste estimation du prix de vente….obligé de changer mon nom et mon adresse mail car le site refuse de publier ma réponse (je suis collange)

  8. ciolin

    de plus vous parlez de documents obligatoires comme le mandat….que vous réduisez au mandat de vente….vous ne parlez pas du mandat de recherche !!! qui lui me permet de réaliser beaucoup de ventes…

  9. ciolin

    à préciser qu’aujourd’hui le marché est un marché d’acquéreurs et non plus de vendeurs…votre article n’est donc plus d’actualité

  10. ciolin

    Hum Patricia vous écrivez sur l’immobilier mais ne connaissez pas la profession ni le marché….aujourd’hui nous parlons d’un marché d’acquéreurs parce que justement ils ne sont pas nombreux…c la loi de l’offre et de la demande….beaucoup d’offre et peu de demandes….pour le mandat, il est obligatoire depuis la loi Hoguet c le béaba de la profession….

    • Patricia Recrosio

      Dans ce sens, je comprends, et tout à fait d’accord avec vous, l’offre est supérieure à la demande.
      Pareil pour le mandat, il est obligatoire en cas de vente, mais n’entre pas dans les documents obligatoires qui permettent d’exercer la profession.

      Certes je ne suis pas « agent immobilier » mais cela fait 5 ans que j’écris sur le sujet immo, que je dialogue avec des professionnels et je commence à maîtriser le sujet. Dans tous les cas je suis ouverte à toute discussion et toujours en quête d’apprendre.

  11. ciolin

    pour les suggestions qui est bon agent immobilier ? réponse : celui qui fera l’estimation au prix de vente. je suis confronté au quotidien à des « confrères » qui surestiment pour récupérer un mandat sur un bien qui sera vendu moins cher que l’estimation donnée après un an voire deux….il y a de quoi faire un article….

    • Patricia Recrosio

      Et là on se heurte à la « croyance » des particuliers qui n’évoluent pas avec le marché et qui croient que leur bien immobilier vaut une fortune, comme c’était peut-être vrai il y a encore 2 ou 3 ans.

      J’ai le cas très concret d’une personne de mon entourage qui vend actuellement un appartement de 48m2 à Paris. Cet appartement était estimé à 360.000€ il y a 1 an (soit 7500€/m2). Aujourd’hui il ne part pas à 310.000€, juste un an après ! Et la personne ne veut pas descendre le prix bien entendu, difficile de croire que son bien a perdu 50.000€ en tout juste un an !

      (merci pour l’idée de l’article)
      Bien cordialement
      Patricia

  12. ciolin

    aujourd’hui n’importe qui peut être agent immobilier, il suffit de signer un mandat d’agent co avec un titulaire de carte T….de grandes enseignes nationales en font leur business…les « mandataires » fleurissent désolé Olivier mais un bon professionnel n’a pas besoin d’articles ou de pub nationale….on le reconnait par recommandation…

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Gérez vos locations comme un pro
(5 astuces / semaine)