Comment savoir si votre futur locataire est solvable et fiable ?

Lorsque vous vous lancez dans la location immobilière, il est fondamental de choisir le bon locataire car la rentabilité de votre investissement en dépendra. Sachez que l'apparence est parfois trompeuse dans ce genre d'activité. Avant de faire visiter votre appartement à n'importe qui, commencez par vérifier la solvabilité et la fiabilité de vos candidats. Voici des points essentiels à ne pas zapper lors de votre sélection pour éviter des loyers impayés et un logement détérioré.

 

1 – Exigez un dossier sur sa solvabilité

Un locataire solvable est un locataire qui dispose d'une part des ressources suffisantes pour payer votre loyer mais d'autre part de bonnes habitudes concernant le paiement de ses engagements. Les points de contrôle prioritaires :

  • Son contrat de travail et sa dernière fiche de paie
  • Son dernier avis d'imposition (Vérifiez la cohérence des revenus et utilisez cet outil pour savoir si c'est un faux)
  • les trois dernières quittances de loyer en guise de justificatif de domicile (Assurez vous qu'il paie régulièrement et pas juste la dernière)
  • Ses revenus (hors allocations familiales) sont trois fois supérieurs au loyer demandé.

Ces documents ne vous renseigneront pas sur l'existence éventuelle d'une procédure de licenciement et vous n'avez pas le droit de demander une attestation de la part de l'employeur. Vous pouvez l'appeler mais rien ne vous dit que les informations fournies verbalement  soient fiables.

2 – Contactez son ancien bailleur

La solvabilité n'est pas toujours synonyme de fiabilité. Un locataire qui vous semble plein aux as ne vous garantira pas un paiement de loyer régulier. Certes il a de quoi payer son loyer mais le fera-t-il ? Respectera-t-il ses échéances ? Si vous avez un prêt immobilier à rembourser pour financer votre investissement locatif, vous devrez nécessairement  avancer tout éventuel retard vos mensualités.

Pour veiller à ce que votre futur locataire ne vous fasse pas faux bond, contactez son précédent bailleur (les coordonnées sont sur les quittances de loyer), auprès duquel vous vous renseignerez quant à ses habitudes de paiement.

En outre, avec l'entretien que vous aurez avec son ancien bailleur, vous pourrez également connaître l'état des lieux à la sortie de son ancien logement. Informations de première importance, surtout si vous louez un appartement meublé. Vous éviterez ainsi de faire de grandes réparations pour d'éventuels dégâts, causé par un animal de compagnie dont le candidat aurait omis de préciser l'existence. Vous pouvez alors relouer votre logement plus rapidement à son départ.

3 – Ciblez votre futur locataire en fonction de votre logement

La stabilité est un atout considérable pour votre investissement. Il est évident qu'un bon ciblage de votre futur locataire est nécessaire pour assurer un bon rendement de vos investissements. Toutefois, la stabilité des locataires dépend de la configuration du logement. Si votre logement est un appartement de trois pièces, vous attirerez une famille par exemple, qui penchera plus pour la stabilité. Par contre, avec un studio, il est plus probable que votre clientèle soit susceptible de changer de logement plus fréquemment à cause de leur emploi, à l'instar des jeunes diplômés avec un CDD.

 

Sujets connexes

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*