Immobilier locatif : Où investir cette année ?

Lorsqu'on achète pour louer, il faut prendre en considération la demande du marché, d'une part, mais également les tendances démographiques d'autre part. En effet, certains quartiers ou certaines régions tendent à  se dépeupler tandis que d'autres deviennent de véritables ruches économiques à  investir. C'est par exemple le cas de la région Lilloise qui bénéfice d'une forte croissance. Découvrez quelles sont les régions à  privilégier pour vos investissements.

C'est le magazine les échos qui cette semaine a publié la liste des 6 régions où la pénurie en logement se fait la plus forte :

  1. l'Ile-de-France
  2. la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur)
  3. Rhône-Alpes
  4. Nord-Pas-de-Calais
  5. Languedoc-Roussillon
  6. Midi-Pyrénées

Dans ces régions, le nombre de nouvelles constructions ne permet pas d'absorber l'augmentation de la demande, c'est pourquoi les prix n'ont pas beaucoup baissé en 2008-2009 et c'est aussi pourquoi ce sont les premières régions où la nouvelle hausse des prix a été constatée.

Des régions en perte de vitesse

Inversement, l'offre en logement pourrait à  terme excéder la demande, selon les prévisions démographiques, dans ces régions :

  • Bretagne
  • Pays de la loire
  • Poitou-Charentes
  • Aquitaine

La reprise y est d'ailleurs plus timide et les promoteurs de programmes défiscalisés ont connu des difficultés à  vendre des lots sur ces zones géographiques.

Comment faire pour éviter de se tromper ?

Première chose à  vérifier : La vitalité économique. Par exemple, une ville comme Rennes peut demeurer très intéressante, bien qu'elle soit située en Bretagne, parce qu'il s'agit d'une ville étudiante et innovante, à  proximité de la mer (Saint Malo est à  une demie heure). Un article relatant ces critère a été publié il y a quelques temps déjà  : Les 3 pièges à  éviter en défiscalisation

Inversement, les investissements en zone de pénurie peuvent ne pas être intéressants et vous pourriez acheter à  prix d'or un locatif ayant un rendement médiocre. Ce qui compte avant tout, c'est la possibilité de revente et le rendement.

Enfin, une piste à  ne pas négliger, c'est le recours à  l'élévation d'immeuble qui est de plus en plus abordée. Dans un marché où les prix sont surévalués, ces travaux qui paraissaient importants sont devenus relativement abordables et permettent la création de nouveaux logements, en plein centre ville. Nous n'omettrons pas de spéculer sur les loyers de ces logements bien situés … et neufs !

Documentation Investissement Locatif

Loyers garantis en zones dynamiques - Recevez une documentation complète pour choisir l'investissement immobilier qui répond à VOTRE objectif : Défiscaliser, compléter vos revenus, préparer votre retraite ...

Demande gratuite > >   

Aurélien Morillon est le fondateur du portail immobilier Alliance-habitat.com

 

4 réactions à “Immobilier locatif : Où investir cette année ?”

  1. KHADIJA

    Bonjour,

    Je pense me lancer dans un investissement locatif mais il me semble que ce ne serait pas "rentable" car je paie moins de 1500€ d’impots (1100€ cette année).

    Etes-vous de cet avis ?

    Merci pour votre réponse,

    Khadija

  2. Aurelien (Alliance Habitat)

    @Khadija > Il ne faut pas confondre Investissement Locatif et outils de défiscalisation. En effet, vous pouvez très bien acheter un appartement et le mettre en location, en atteignant une rentabilité honnête, sans bénéficier des avantages fiscaux accordés par les lois Robien, Borloo ou Scellier.

  3. jerry

    Je viens d’acheter un appartement à  Rennes dans un immeuble de plus de 15 ans et mon pret sur une durée de 10 ans est d’un montant de 942.37 euros par mois à  taux variable, bien qu’étant salarié et payant des impôts d’environ 3 550 EUROS PAR AN sur mes revenus, je viens de louer cet appartement pour un montant de 800 EUROS PAR MOIS, j’aurais du faire un achat adossé à une loi de défiscalisation !

  4. FRETARD

    je suis propriétaire d’un ensemble divisible de 4 maisons refaites entièrement il y a 7 ans qui me rapportent 26000 euros par ans. Situation haute normandie à 2 pas d’une gare Paris Cherbourg et Rouen. En 7 ans, 3 jours de perte de loyer. seulement : emplacement, emplacement, emplacement !

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*