Portrait robot du propriétaire en 2014

L'encadrement des loyers ! La garantie universelle des loyers ! La réforme locative ! La loi Alur (Accès au logement et un urbanisme rénové) !… Depuis plus d'un an les lois et les projets de lois se succèdent et les investisseurs locatifs et propriétaires ont de plus en plus de mal à se repérer dans cette jungle de nouvelles mesures. Quel est aujourd'hui le profil-type du propriétaire?

Suite à de fréquents abus dans les clauses des contrats de location, de la hausse incroyable des loyers dans certaines agglomérations (et notamment à Paris), de la pénurie de logements, mais aussi face aux loyers impayés qui ne cessent d'augmenter, des charges de copropriété qui s'envolent…

Le gouvernement sous la houlette de Cécile Duflot, ministre du logement, propose des réformes et des encadrements à la location.

Pour rappel, un ménage sur deux consacre plus de 18,5 % de ses revenus à son habitation principale.

Portrait robot du propriétaire

Selon une étude réalisée fin 2013 par Empruntis (courtier en immobilier) portant sur 70 000 dossiers, le profil du propriétaire se dessine :

  • Plus riche

Parmi les emprunteurs, les revenus net en moyenne par foyer dépassent les 4 500 euros par mois. « Pour la première fois, le seuil des 4 000 euros net est franchi dans toutes les régions« , note l'étude.

Un revenu encore plus haut sur Paris intra-muros : un acheteur d'un bien immobilier à Paris dispose en moyenne de 8 449 euros de revenus mensuels net.

  • Plus vieux

L'emprunteur est âgé de 37 ans en moyenne contre 34 ans en 2004

  • Plus gros emprunteur mais sur une période plus courte

La durée moyenne des emprunts recule à 19,5 années, contre 20 ans en 2012. L'apport augmente donc et l'étude montre que l'emprunt « s'établit à 51 978 euros, battant ainsi tous les records, preuve que les nouveaux acquéreurs sont de plus en plus aisés« . La moyenne des montants empruntés atteint 168 409 euros sur la France entière contre 159 768 euros en 2012.

Les disparités selon les régions en France sont importantes puisque la moyenne des emprunts dépassent 160 000 euros à Paris.

 

Patricia est rédactrice professionnelle dans le domaine de l'immobilier.

 

2 réactions à “Portrait robot du propriétaire en 2014”

  1. Aurélien

    4500€ de revenus par mois, ça laisse songeur. L’immobilier est-il devenu inaccessible aux classes moyenne ?

    • Patricia Recrosio

      Les « classes moyennes » (ce qui fait l’équilibre d’un pays) sont en voie de disparition ! Place aux très pauvres et aux très riches !

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*