Se porter caution : à quoi cela vous engage ?

Un proche de votre famille ou un ami a besoin de signer un contrat de location, mais voilà le propriétaire bailleur lui demande une caution. En personne généreuse, vous vous portez bien entendu immédiatement volontaire. D'ailleurs qui n'a jamais aidé un ami ou une personne de la famille dans la difficulté ? Cela est tout à votre honneur, mais avant de prendre cet engagement, il est conseillé de savoir quelles sont les conséquences de cet acte en lisant la suite…

La priorité de tout bailleur est que le loyer soit régler tous les mois par son locataire, ce qui est normal. Si le locataire est étudiant avec des revenus modestes ou si le salaire n'est pas suffisant pour rassurer le propriétaire, le bailleur a deux solutions :

  • contracter une assurance loyer impayé
  • ou demander l'engagement d'une caution via un document écrit annexé au contrat de location.

 

  • A quoi s'engage la personne caution ?

En clair, si le locataire ne paye pas ses loyers et charges ou s'il cause des dégradations, la caution sera tenue de payer à sa place.

Savez-vous qu'il existe deux formes de caution ?

1- Caution simple

La caution simple permet au bailleur de faire appel à la caution uniquement si le locataire n'a pas payé ses loyers et charges après plusieurs mois de relance impayés. Mais la caution ne sera pas tenu de payer les intérêts pour paiement tardif des dettes locatives.

2- Caution solidaire

La caution solidaire est plus engageante et permet au propriétaire de faire appel directement à la caution dès le premier impayé, sans même passer par le locataire et donc sans même rechercher si celui-ci pourrait payer.

Le propriétaire doit toujours adresser des courriers en lettre recommandée avec accusé de réception.

  • Durée de l'engagement

La caution est engagée jusqu'à la résiliation du bail par le locataire ou lors de la résiliation du bail par le propriétaire.
En revanche rien n'empêche qu'une durée de fin de caution soit précisée dans l'acte de cautionnement ou d'indiquer que certains évènements (décès, divorce…) peuvent mettre fin à l'engagement de caution.
Note importante : si aucune mention contraire n'est indiquée, l'engagement de la caution sera transmis automatiquement à ses héritiers.
Vous pouvez maintenant prendre votre décision en toute connaissance de cause…

Patricia est rédactrice professionnelle dans le domaine de l'immobilier.

 

Quel est votre point de vue ?

Participez au débat, laissez un message